Objectif – Récupération

Votre objectif : La Récupération

Chaque séance d’entraînement, chaque compétition provoque une dépense énergétique proportionnelle à l’intensité et la durée de la sollicitation musculaire.

L’organisme accumule pendant l’effort des perturbations biologiques plus ou moins importantes qui nécessitent un temps de restructuration qui définit comme étant le temps de récupération.

Qu’est-ce que la récupération ?

Il s’agit d’une période réservée à l’organisme pour provoquer une activité métabolique supérieur à la normale par rapport à une période de repos pur, pendant laquelle l’ensemble des systèmes sollicités pendant l’effort se restructure.

Principes généraux de l’adaptation à l’effort

Pendant un effort, quel qu’il soit, ou au décours d’une séance d’entraînement, ou pendant une compétition l’organisme, plus ou moins entraîné, s’adaptera plus ou moins vite à la nécessité occasionnée par cet effort. L’ensemble de ces sollicitations pouvant se combiner entre eux, avec des périodes de repos plus ou moins longues, cela a pour conséquence d’alerter immédiatement les systèmes d’adaptation de l’organisme et en particulier la mise en place des filières énergétiques qui sont de deux types : aérobie ou anaérobie.

Pour répondre aux besoins de ces filières, l’organisme adaptera son système cardio-respiratoire et circulatoire.

Les répercussions les plus visibles sont :

  • l’augmentation de la fréquence cardiaque
  • l’augmentation de la fréquence respiratoire
  • l’augmentation du débit sanguin
  • l’hyperthermique avec sudation

Ceci est globalement dû à la mise en place de récepteurs qui sont plus ou moins sollicités en fonction de notre niveau d’entraînement et de notre niveau de condition physique.

Plus on sera habitué à réaliser un effort, plus le système adaptatif de l’organisme sera doux et progressif, moins l’organisme souffrira, et plus la récupération sera courte.

Programmation de la récupération

Une récupération sera d’autant plus nécessaire que l’organisme aura souffert pendant l’effort.

La récupération peut commencer immédiatement après l’effort ou au contraire programmée volontairement sous forme de cycles différés. À l’inverse, le préparateur physique ou le médecin pourra programmer des périodes de surcompensation.

Pendant la période de récupération, le sportif devra non seulement permettre aux articulations, muscles et tendons, de se régénérer et de se remettre en bon état de marche, mais également permettre au métabolisme d’éliminer tout déchet et de remplir les réserves. Ceci conditionne obligatoirement la mise en place d’une diététique adaptée à la recuperation.

Le poids de forme doit être un bon critère d’une récupération bien conduite. La température du corps peut être également contrôlée par le sportif tous les matins au repos, au lever.

Activité sportive rime toujours avec alimentation saine et équilibrée ! Pour une bonne recuperation après une actyivité physique, il vous faut des complements alimentaires adaptés,  Pour optimiser le récupération après un entraînement physique intense, il vous faut pour aider votre corps à se développer et à s’adapter aux entraînements. des acides aminés, des antioxydants, des glucides.

Voici la liste de nos produits adaptés:

-Les BCAA et la Glutamine occupent une place importante dans un programme d’alimentation pour sportifs. Ils sont indispensables pour les muscles dans la mesure où ils aident à leur maintien et à leur croissance. En raison de l’intensité, les reserves de glutamine peuvent être réduites à néant, et le catabolisme (la destruction musculaire) est assure. La glutamine est produite par le corps, mais en quantité trop faible, si l’effort physique est trop long ou trop intense.

Vous aurez également besoin d’antioxydants qui ont pour mission de protéger le corps des effets négatifs des radicaux libres (inflammation et douleurs musculaires).

La Whey se révèle particulièrement importante en raison de sa capacité à être rapidement absorbée et digérée par l’organisme et le fait qu’elle contient plus d’acides aminés essentiels que d’autres sources de protéines.