Objectif – Mobilité articulaire

Votre objectif : La Mobilité Musculaire

Les articulations forment la jonction entre deux extrémités d’os et assurent la mobilité du squelette. Elles sont constituées de cartilage, de tendons, de liquide synovial… La gêne articulaire est souvent liée à l’usure du cartilage qui entoure et protège les os. En présence d’un cartilage détérioré qui n’assure plus ses fonctions protectrices, les os frottent les uns contre les autres à chaque mouvement provoquant de l’inconfort, des inflammations, des douleurs. Parfois, ces gênes articulaires sont associées à des raideurs qui surviennent le matin et peuvent perdurer toute la journée compliquant le quotidien et la pratique sportive. Les problèmes articulaires peuvent toucher tout le monde. Plus fréquemment ce sont les seniors qui souffrent de problèmes articulaires dégénératifs liés à l’âge, mais on voit également des arthroses ou des usures articulaires chez des personnes plus jeunes ainsi que des arthrites. Les sportifs sont également une population très concernée. A noter la surcharge pondérale peut être un facteur aggravant de problèmes articulaires.

Pourquoi perd-on sa mobilité naturelle ?

Le corps (ou plus précisément les tissus mous) a la propriété naturelle de se rétracter dans la position dans laquelle il est. C’est pourquoi on immobilise le corps après une entorse par exemple, pour permettre la cicatrisation.

Ainsi, nous perdons notre mobilité lorsque nous n’entretenons pas, par le mouvement, les amplitudes articulaires que nous offre notre anatomie. Du coup, une personne assise toute la journée devant son ordinateur perdra en mobilité d’extension de hanche, puisqu’il est en flexion de hanche la plupart du temps. On retrouvera aussi souvent cette personne avec les épaules enroulées, et une perte de mobilité en ouverture thoracique.

Le sport peut-il, lui aussi, avoir un impact néfaste sur cette mobilité ?

En renforçant un muscle, nous le raccourcissons et le rendons moins extensible. Nous perdons alors en mobilité si nous ne faisons pas le travail nécessaire pour garder l’extensibilité du muscle. Dans un deuxième temps, si ce muscle limite la mobilité articulaire pendant un certain temps, les ligaments et fascias vont à leur tour limiter la mobilité articulaire.

A quoi la mobilité nous sert-elle, dans le sport et au quotidien ?

La mobilité articulaire dite fonctionnelle dépend de chaque personne, de sa génétique, de son passé, de son environnement, de sa vie quotidienne… S’il existe un déficit de cette mobilité, le mouvement est limité et le risque de blessure devient plus important. Toutes les parties de notre corps sont liées et que le moindre déséquilibre à un impact beaucoup plus important qu’on ne le pense.

Les gênes articulaires sont très fréquentes. Elles toucheront plus de la moitié des Français à un moment de leur vie. Des douleurs et raideurs qui peuvent être atténuées par la prise de compléments alimentaires naturels.

Parmi les prises en charge de la gêne articulaire, on peut citer les compléments alimentaires. Ils sont une aide intéressante car source d’éléments naturels protecteurs, réparateurs et anti-inflammatoires, ils peuvent avoir un effet bénéfique sur les douleurs articulaires et aider à retrouver une certaine mobilité. Pris à côté d’une alimentation équilibrée les compléments alimentaires favorisent une meilleure qualité de vie. L’idéal est d’opter pour des produits qui respectent la chronobiologie cellulaire et apportent à l’organisme ce dont il a besoin à l’instant T. Le matin au réveil quand le déverrouillage des articulations abîmées se fait douloureusement, il est important que les compléments alimentaires apportent une solution qui calme les inflammations, améliore la mobilité et réduit les raideurs. Le soir quand l’organisme entre en phase de régénération et de réparation, les formules doivent apporter des actifs comme le manganèse, le zinc, des vitamines pour aider au maintien et à la formation des tissus conjonctifs et pour protéger les articulations du stress oxydatif.

Voici la liste des produits qui contribuent fortement à la protection et à la santé de vos articulations

La glucosamine ,Le sulfate , le Collagène marin ,  la chondroïtine ou chondroïtine sulfate  Le MSM (Methyl-Sulfonyl-Methane)  ,L’Harpagophytum Procumbens ,  Le Boswellia , Le Curcuma .

Quelques réponses à vos questions

La musculation est-elle dangereuse pour les articulations ?

Non, si elle est pratiquée convenablement, sauf si bien sûr la personne souffre d’une pathologie grave. La musculation va au contraire renforcer et protéger les articulations. On doit adapter l’entraînement, bien s’échauffer avant, et bien s‘étirer après.

La musculation rend-elle moins souple ?

Non, à partir du moment ou les mouvements sont correctement  exécutés, que la charge est adaptée, et que l’articulation est respectée dans sa mobilité.

Quels sont les mouvements à proscrire pour éviter de se faire mal ?

Si vous pratiquez sous la direction d’un coach, il saura vous corriger si le mouvement n’est pas correctement exécuté. En fonction de vos éventuelles faiblesses articulaires, il vous fera faire des exercices de renforcement adaptés, mais sans coach, soyez prudent, et n’insistez jamais si une douleur intervient. Pensez également à bien vous préparer avec échauffement et pourquoi pas un peu d’étirements également avant l’effort, cela aura pour effet positif d’échauffer vos tendons, qui eux s’échauffent moins vite que le muscle en lui-même.

Est-ce qu’en me musclant, je ne vais pas me raidir au niveau articulaire ?

Non bien au contraire. Il convient par contre de travailler sur toute l’amplitude articulaire, et non exécuter des mouvements partiels. Lorsque vous travailler vos triceps, vous les raccourcissez, mais par contre vous étirez le muscle antagoniste, le biceps, et il en va de même pour tous les muscles antagonistes.

Est-il souhaitable de faire des séances d’étirements en parallèle avec les séances d’entraînements proprement dites ?

Ce n’est pas obligatoire, si encore vous vous étirez en fin d’entraînement. Mais il est vrai qu’une séance réservée à QUE des étirements vous procurera le plus grand bien.