Objectif – Construction musculaire

Votre objectif : La Construction Musculaire

Avant de parler de construction musculaire, il serait bon de donner quelques explications sur le fonctionnement de nos fibres musculaire.
On distingue plusieurs types de fibres dans un muscle strié squelettique :
Les fibres S ou fibres I : ce sont les premières à se contracter, elles ne développent pas une force importante, mais elles peuvent rester contractées longtemps. Les myocytes de type I (muscle lent, cellules aérobies) sont très riches en mitochondries qui apportent l’énergie nécessaire à la contraction sous forme d’ATP. Elles sont également riches en myoglobine capable de fixer l’oxygène plus fortement que l’hémoglobine et qui leur donne une couleur rouge caractéristique. Ce sont les fibres de l’endurance, elles sont fines et développées lors de la pratique du sport d’endurance, cyclisme notamment. Elles n’ont qu’un faible potentiel hypertrophique.
Les fibres FR ou fibres IIa : elles développent une force plus importante mais se fatiguent plus vite.
Les fibres FF ou fibres IIb : ce sont les fibres développant la force musculaire la plus importante mais elles se fatiguent très vite, elles sont donc mises en jeu lors d’un effort important et ponctuel comme un saut. Les myocytes de type II (muscle rapide, cellules anaérobies) sont plus pauvres en mitochondries et en myoglobine. Elles sont par contre beaucoup plus riches en glycogène et en enzyme glycolytiques d’où une couleur blanche. Elles peuvent facilement développer une hypertrophie.

Les muscles sont constitués principalement d’eau (75 %), d’éléments minéraux (sodium, potassium, calcium) et de protéines, la myoglobine et de deux protéines essentielles à la contraction, l’actine et la myosine.

La préparation d’un sportif souhaitant amplifier sa masse musculaire, et donc construire un volume supérieur, doit impérativement se concentrer sur 3 éléments, la musculation, le repos et le régime alimentaire riche en protéine et nutriments essentiels, avec un apport calorique très variable selon les phase de la préparation.
Il est plus qu’évident que le corps, ou plutôt les muscle, ont grand besoin de protéine et acides aminés, pour aider le corps a régénéré les fibres musculaires détruites pendant l’entraînement. Plus l’intensité est forte et plus les besoins sont importants. Egalement plus le poids de corps est haut et plus les besoins en protéines sont importants. L’alimentation est la base pour apporter les protéines aux muscles, sauf que cela ne suffit pas lorsque l’objectif est la constriction musculaire optimisée. Il est difficile, voir impossible d’avaler tous les jours la quantité de protéine dont le corps a besoin. On évalue à 2, voir 2,5 g de protéine les besoins par kg et par jour, autrement dit, un individu de 80 kg, a besoin de 160 à 200 g de protéine par jour. Sachant que dans 100 g de viande, poisson, volaille ou œufs il y a entre 18 et 20 g de protéine, il faudrait avaler pour le même individu, entre 800 g et 1 kg de viande ! De plus le corps n’assimile pas la totalité des protéines ingérées. Il est donc évident et nécessaire de se supplémenter avec de la Gold whey ou de l’Isolate LXir, pour apporter le complément en protéine, nécessaire au corps pour achever la réparation complète des muscles. La créatine CréaPure également sera d’une aide non négligeable, pour aider à la recharge en ATP. Enfin un booster du style No2 Maxx ou Pro NRJ pourra apporter l’énergie nécessaire pour pouvoir soutenir les entraînements intensifs pour la croissance musculaire. Notre Muscle Test sera d’une importance capitale car le corps, ou plus exactement le système hormonal est très fortement sollicité, et les taux naturels de testostérone endogènes peuvent baisser, et freiner considérablement l’objectif recherché. Enfin la répétition des charges soulevés engendre un stress important sur les articulations, notre Arthrotech vous permettra de protéger non seulement vos articulations et vos tendons, mais également de favoriser la stimulation des fibroblastes, précurseur du collagène.

En résumé il faut impérativement adopter un entraînement spécifique à la construction musculaire, et le suivre. Egalement suivre une diète (évolutive), très précise, avec entre autre un apport en protéine important pour faire face à la croissance musculaire. Enfin choisir les bons compléments, qui vous permettront d’assurer et de conforter les résultats.